La gestion sonore

La gestion sonore, l’éducation au sonore et la prévention des risques auditifs sont des sujets spécifiques demandant une technicité approfondie. Les structures et les réseaux ont ainsi décidé de missionner le RIF en tant qu’opérateur direct sur ces questions pour mener des actions de sensibilisation, d’information, de formation, d’accompagnement et de veille en direction de l’ensemble des acteurs concernés par les risques auditifs liés à l’écoute et à la pratique des musiques amplifiées, et plus largement par les enjeux sanitaires, juridiques et culturels de la gestion sonore.

NOS OBJECTIFS

  • Recenser et évaluer les comportements des jeunes relatifs à leur écoute et pratique musicales.
  • Réduire les comportements à risques chez les populations particulièrement exposées aux risques sonores (les jeunes (8-35 ans), musicien.ne.s). Et ce, grâce à la sensibilisation, à l’information sur les moyens de se protéger, et à l’orientation vers des protections auditives adaptées à leurs pratiques.

  • Obtenir une meilleure gestion du son amplifié dans les lieux de pratiques musicales (salles de concerts, studios de répétition, écoles de musique, conservatoires, festivals, discothèques…). Pour cela, le RIF accompagne les lieux de musiques actuelles, dans le respect de la législation relative aux niveaux sonores.

La gestion sonore, l’éducation au sonore et la prévention des risques auditifs au RIF, c’est :

De la prévention à destination des musicien.ne.s

De la veille et des ressources pour tous les publics

Le RIF est relais régional de l’association Agi-Son (AGIr pour une bonne gestion SONore), qui défend la création et la qualité sonore dans l’écoute et la pratique des musiques amplifiées.

LA CAMPAGNE «HEIN ?»

Chaque année depuis 2005, le RIF coordonne la mise en œuvre et le suivi en Île-de-France de la campagne nationale d’information sur les risques auditifs initiée par AGI-SON, qui regroupe plusieurs syndicats et fédérations du secteur de la musique autour de ces questions de gestion sonore. Ce sont plus de 200 lieux de répétition, de concerts, ainsi que des écoles de musiques qui bénéficient des outils de sensibilisation et de prévention (affiches, protections auditives, etc.).

Vidéo de la campagne

Plus d’informations