#Egalité

MEUFS ! – Les adhérents yvelinois du RIF s’engagent pour l’égalité femmes-hommes

Depuis plusieurs années maintenant, le RIF mène un travail d’observation des inégalités femmes hommes dans le secteur, d’identification des obstacles rencontrés par les femmes à tous les niveaux, mais aussi de réflexion autour de pistes d’actions concrètes pour faire évoluer la situation. Parallèlement à ce travail de fond, de plus en plus d’adhérents portent des actions de mise en visibilité des femmes musiciennes.

En 2021, les adhérents yvelinois vous proposent un parcours autour de la question de la place des femmes dans les musiques actuelles : des évènements, concerts, scènes ouvertes, projections, dans les salles du département, précédés de temps de rencontres professionnelles pour échanger autour de ces enjeux prioritaires.

Prochaine date le 19 octobre au Sax !

Mardi 19 octobre

Sur inscription / lien

Vous souhaitez faire évoluer votre structure vers des actions plus égalitaires, mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous avez monté un projet autour des questions de genre et vous souhaitez le partager ? Vous constatez des inégalités mais vous pensez ne pas avoir les moyens d’agir ? Vous êtes musicien ou musicienne et vous vous questionnez sur le rôle que vous pouvez jouer face aux problématiques du sexisme dans la musique ?
Que vous soyez déjà investi.e sur ces sujets ou novice motivé.e, nous vous proposons une après-midi de rencontres et d’ateliers pour découvrir des initiatives existantes, partager des idées, créer de nouvelles pistes de réflexions et d’actions concrètes à mettre en place pour participer ensemble à plus d’égalité dans notre secteur des musiques actuelles.

Programme

14h : Table ronde / Des initiatives pour plus d’égalité
Présentation de plusieurs initiatives existantes dans le secteur des musiques actuelles.
Avec :

  • Robi (artiste, label Fraca)
  • Camille Desmé (File 7)
  • Bastien Sicaud (Bandshe)


16h – Ateliers / Agir autour de soi

En petits groupes, vous pourrez rebondir sur les apports de la matinée, partager vos expériences et proposer des actions concrètes à mettre en place dans vos structures et/ou votre environnement artistique.

>>> Inscription à la journée

A venir…

MEUFS ! est une démarche impliquant plusieurs acteurs yvelinois, pour des résultats sur la durée.
Un premier évènement a eu lieu à La Tambouille (Nézel) en septembre, et d’autres concerts, rencontres pro, scènes ouvertes, sont prévus cet hiver avec l’Usine à Chapeaux (Rambouillet),  la Kbane à Boukan (La Celle-Saint-Cloud) et la Batterie (Guyancourt).

Et plein d’autres projets à suivre en 2022 !

Infos pratiques

Mardi 19 octobre – de 14h à 18h
Le Sax
2 Rue des Champs, 78260 Achères

Accès

En train : RER A direction Cergy-le-Haut, descendre à Achères Ville, 15 min à pied ou bus direction centre ville (place du marché)

En voiture :

  • De Paris / Versailles :
    A13 / D153 / A14 sortie Villennes / Poissy centre, dans Poissy prendre la direction Technoparc puis Achères centre.
  • De Paris / Cergy :
    A15 / RN184 sortie Conflans Sainte-Honorine, prendre la direction Conflans, sortie 030. Direction Poissy puis Achères centre.

Articles récents

#SOLIMA

Offre de mission d’animation – lancement d’une démarche de SOLIMA en Île-de-France

A plusieurs reprises au cours de la crise sanitaire, le RIF, réseau des musiques actuelles en Île-de-France, a pris l’initiative de réunir ses partenaires (Région IDF, DRAC IDF, Conseils départementaux) pour partager informations, diagnostics et propositions quant à la situation des acteurs musiques actuelles franciliens. Ces constats et les échanges induits ont fait émerger la nécessité de mieux identifier et caractériser les situations, les besoins et les enjeux du territoire en matière de musiques actuelles et de pouvoir les partager dans une démarche de concertation pérenne, permanente et pluripartite entre acteurs et collectivités publiques.

#Communiqué

Le passe vaccinal, impasse pour la culture

Notre raison d’être consiste à faire partager des émotions, à faire réfléchir, à faire échanger des personnes, de tout âge et de toute condition, rassemblées (dans une salle de concert, un théâtre, un chapiteau, dans la rue, une salle d’exposition, un musée, un cinéma, une bibliothèque…). Quand la substance même de notre action réside dans la recherche de la participation de toutes et tous à la vie culturelle, comment le gouvernement peut-il nous donner l’injonction de trier les personnes et de leur refuser l’accès à ces espaces collectifs d’émancipation ?"