mars 13 Zone Franche / Rencontre réseau / 08 avril

Catégories : Actualités / Rencontres, événements


En partenariat avec Banlieues Bleues

14h30 / Accueil Café

Maison de quartier - Centre social des Quatre Chemins - 42 av. Edouard Vaillant 93500 Pantin (à 200 m de la Dynamo)
 

14h45 / Table ronde : « Jazz et musiques du monde : one love ? » 
En accueillant dans leur espace culturel, professionnel et esthétique toutes les musiques qui ont à voir tant avec les traditions qu’avec les récentes hybridations, liées notamment au développement des aires urbaines, les musiques du monde sont voisines de toutes les musiques dont le principal mode de transmission relève de l’oralité.

S’il existe une essence du jazz, c’est en premier lieu celle de son émergence qui n’est rendue possible que par la rencontre et le métissage de plusieurs sources musicales. Celles que les africains déportés lors de l’esclavage amèneront sur le continent nord américain n’en finissent pas de nourrir une musique qui se réinvente alors continuellement par emprunts et apports successifs. Le jazz arrive en Europe au tournant des années 20, puis, au fil du temps, y installera une scène européenne, parfois délibérément expérimentale, qui finira par se "démêler" de ses racines africaines pour s’apparier plus ouvertement aux idées de compostion des musiques dites contemporaines.

Dans les années 80, on assiste à une éclosion de musiques africaines que les commentateurs de cette époque réuniront sous l’appellation "musiques du monde", concept opérant jusqu’à aujourd’hui, du fait de sa plasticité sémantique. L’ouverture politique de la période Lang / Fleuret invite alors dans l’espace de la légitimité culturelle toutes les musiques jusque là reléguées dans les marges et privées de subventions publiques. Mais le monde du jazz européen ne célèbre pas pour autant de façon visible ses origines africaines, et les musiques du monde ne se reconnaissent pas plus dans le langage et les réseaux du jazz.

Mêlés par une histoire ancienne, démêlés par les évolutions plus récentes, en terme de pratiques artistiques et professionnelles, ces vastes espaces musicaux offrent-ils encore des aires de jeu partagées ?

Les cloisonnements, dont la France s’est par ailleurs fait une spécialité, semblent n’en pas finir de maintenir à distance des musiques aux origines communes. Ce milieu si fragmenté rend-il justice à l’actualité des inspirations artistiques, aux aspirations des publics ? Comment pouvons-nous répondre à l’urgente nécessité de déconstruire des systèmes de valeurs qui hiérarchisent les différences quand il conviendrait d’en révéler et promouvoir la dialectique ? Pouvons-nous nous comprendre et travailler sans recours à la délimitation de "genres" musicaux ? 

En présence de : Brice Ahounou (anthropologue, journaliste), Kevin Legendre (journaliste), Naïssam Jalal (artiste), Abdoulaye Diabate (artiste), Sonny Troupé (artiste)

Modération : Eglantine Chabasseur, journaliste 

17h15 / Actualité des membres de Zone Franche

Productions en cours ou à venir, présentation des festivals, tournées...

En présence de : Ginger Sounds (Oum, Antonio Castrignano, Joe Driscoll & Sekou Kouyaté…), 3 Pom Prod (Emel Mathlouti, Songhoy Blues, Femi Kuti…), Giro Music (Kora Jazz Band, Sia Tolno, Géraldine Laurent…), Asso Dji Souma (Djeli Moussa Condé), Dounya Découvertes (Simon Nwambeben, Fawzy Al Aiedi, …) 
Nous aurons le plaisir d’accueillir le Gabao Festival, de dialoguer par liaison skype avec avec le Guinée Jazz Festival et le salon professionnel Visa For Music (Rabat), et de découvir quelques creations annoncées au festival Africolor.

19h / Apéro à la Dynamo (9 rue Gabrielle Josserand - Pantin)
 

20h / Concert de Blick Bassy AKÖ (1ère partie : Ala.Ni)

Cameroun, France / Chanteur à fleur de voix, compositeur de mélodies au charme trouble, auteur à la plume ciselée, le Camerounais présente sur scène un tout nouvel album stupéfiant, en partie inspiré par le génial bluesman Skip James.
Akö, le surnom que se donnent les vieux entre eux au village, chez les Bassa, sa terre familiale, tel est le titre de ce nouveau recueil produit par l’aventurier label No Format. Le natif de Yaoundé a aussi puisé une part d’ influence sur les rives du Mississippi, où la musique de Skip James a servi de guide. Blick Blassy y sculpte des mélodies sublimement minimales où la moindre note fait sens, des perles taillées précieusement où chaque mot compte, y fait passer émotions et messages avec une densité nouvelle. « A la croisée de tous les temps, une musique miraculeuse née de la rencontre magique entre un jeune musicien et le fantôme bienveillant d’un bluesman du siècle dernier ». Première sur scène.
www.blickbassy.com

BLICK BASSY guitare, CLEMENT PETIT violoncelle, choeurs, STEPHEN HARRISON banjo, guitare, choeurs, JOHAN BLANC trombone, choeurs///Photo(c)Denis Rouvre

Réservations auprès de Banlieues Bleues 

 

Infos pratiques

Où : À Pantin, au Centre Social des Quatre Chemin : 42 avenue Edouard Vaillant, puis à La Dynamo : 9 rue Gabrielle Josserand
(Métro ligne 7 : Aubervilliers-Pantin-Quatre Chemins / RER E : Pantin / Bus 170 ou 249 ou 330)

Quand : Le 8 avril à 14h30

Comment : Entrée libre, inscription vivement souhaitée : amandinesaumonneau@zonefranche.com