mai 5 Ouverture des inscriptions à la JIMI / Le rendez-vous annuel des indés et de l'autoproduction

Catégories : Actualités / Rencontres, événements

Ouverture des inscriptions à la JIMI / Le rendez-vous annuel des indés et de l'autoproduction

« Que serait la musique, la culture, les concerts, les disquaires, nos pieds, nos oreilles, nos têtes et notre plaisir, sans C2C, Manu Chao, High Tone, Sergent Garcia, La Rumeur, Chinese Man, Yann Tiersen, Les Wampas, Frànçois & The Atlas Mountain, Zenzile, Aufgang, Mansfield TYA, Skip The Use...? 

Un monde sans acteurs indépendants !

Un Monde sans : Ici d'ailleurs, MadameMacario, New Rose, Kicking Records, Talitres, Underdog Records, Vicious Circle Records, Yotanka, Crash Disques, At(h)ome, Chant du Monde, InFiné, Boucherie Productions, Guerilla Asso, Jarring Effects, Rage Productions, Soyouz…Et un monde sans acteurs indépendants serait…Un monde sans passé ni avenir, sans révoltes, standardisé, uniforme, docile, propre, lisse, policé, assujetti, asphyxié. Un monde sans couleurs ni aspérités ! 

Car ce sont ces structures indépendantes qui, les premières, ont cru en ces artistes parfois refoulés par les majors parce qu’ils chantaient en anglais, parfois bien trop fort, des textes trop impertinents… Ou ne chantaient pas du tout. 
Ce sont toutes ces micros organisations qui les accompagnent, les soutiennent, les conseillent, les rassurent, et les aident à sortir de la confidentialité. 
Ce sont encore ces infatigables passionnés qui avec beaucoup de créativité et d’énergie défrichent de nouvelles voies pour finir par être copiés par ceux qui les dédaignaient auparavant. 
Ce sont ces hurluberlus, et la prise de risque qui les caractérise, qui financent des projets considérés comme « non viables » par d’autres. 

Depuis bientôt sept ans, la JIMI essaie, avec ses moyens, de mettre en valeur ces artisans, ces avant-gardistes, ces empêcheurs de tourner en rond, ces phares,à travers son rendez-vous annuel. 

La JIMI se veut, depuis 2007, être surtout et avant tout un lieu de rencontres et de partage entre tous ces acteurs, ces activistes, ces doux dingues… Mais aussi avec le public et des professionnels institutionnels qui, eux aussi, essaient parfois avec difficulté de défendre les artistes en émergence. 

Car la JIMI est aussi un espace de réflexion, notamment lors des débats / conférences / tables rondes où les structures indépendantes s’interrogent sur leur passé, leur avenir, et leurs orientations dans le monde de la musique et au sein de la société. 

En créant la JIMI, le Festi’Val-de-Marne donne de la place, de la visibilité aux plus petits, aux plus fragiles, aux structures et aux artistes qui n’ont pas encore le soutien des médias, de la profession et du public mais qui, nous l’espérons, deviendront un jour grands pour la musique française, les salles de concerts, les disquaires, la culture, nos pieds, nos oreilles, nos têtes et notre plaisir ! 

Et s’il faut une phrase de fin, la voici : Venez tous à la JIMI découvrir, rencontrer et soutenir les indés ! Mais aussi vous informer, discuter et trouver Cds, vinyls et autres réalisations. En exclusivité! »

José Tavares, Programmateur Musiques Actuelles du Festi'Val-de-Marne et Responsable du projet JIMI

 

Infos pratiques

La JIMI - Journée des Initiatives Musicales Indépendantes

8ème édition

Salon - Débats - Expos - Concerts

vendredi 10 et samedi 11 octobre 2014

Ivry sur Seine (94)