sept 28 Journée nationale de mobilisation contre la réforme assurance chômage et du régime de l'intermittence / 1er oct

Catégories : Actualités / Financement, politiques culturelles / Rencontres, événements

A Paris, la manifestation partira à 14h du Ministère du Travail - 127 Rue de Grenelle, 75007 Paris - M° Varenne pour se rendre au Ministère de la Culture et de la Communication.
Parcours : Boulevard des Invalides ; Rue de Sèvres ; Place Michel Debré ; Rue du Four ; Rue Bonaparte ; Quai Malaquais ;Quai Voltaire ;Pont du Carrousel ; Place du Carrousel ; Rue de Rohan ; Rue Saint Honoré ; Place du Palais Royal.
  

Le comité de suivi (auquel participe l’Ufisc) a publié un communiqué pour faire part de son incompréhension par rapport à la « concertation sur l’intermittence » annoncée par le 1er ministre avant l’été mais qui n’a jamais vraiment démarré :

« Paris, le 25 septembre 2014

Intermittents : toujours pas de réelle concertation

La concertation sur l’intermittence mise en place par le Premier ministre n’a toujours pas commencé.

Chaque organisation a pu exprimer ses positions au cours des séances de travail depuis début juillet, mais, en l’absence de méthode, de calendrier et de moyens, l’élaboration de solutions communes n’existe pas

Au-delà de la séance plénière du 2 octobre, aucun plan de travail n’a été fixé.
L’aboutissement de cette concertation avant la fin de l’année semble irréaliste, le travail d’expertise n’ayant même pas commencé. Dans ces conditions, comment « parvenir à un diagnostic partagé et à une refondation durable du système », tel que le souhaite la Ministre de la Culture dans son interview au Monde du 24 septembre ?

Le Comité de suivi de la réforme de l’intermittence rappelle qu’il défend depuis dix ans le seul modèle alternatif au système en vigueur, un contre-modèle juste et pérenne.

Les parlementaires du Comité de suivi restent extrêmement vigilants quant à l’aboutissement de cette concertation. A défaut, ils sauront prendre leurs responsabilités.

Nos exigences doivent enfin être prises en compte. La nécessité d’aboutir n’a jamais été aussi impérieuse.

En attendant, la mobilisation continue dès le 1er octobre avec une journée nationale de grève, à laquelle se joint le Comité de suivi. »
  

Aussi, l'UFISC a publié le 30 septembre un communiqué pour informer sur le processus en cours, réaffirmer la question politique que constitue la constructure de notre modèle social aujourd'hui et soutenir la mobilisation.