mai 11 Création du Groupement d'Intérêt Public (GIP) Cafés-Culture

Catégories : Actualités / Financement, politiques culturelles

L'arrêté du ministre des Finances et des Comptes publics, du ministre de l’Intérieur et de la ministre de la Culture et de la Communication est paru au Journal officiel le 12 avril 2015. Ce dernier approuve la convention constitutive du GIP "Cafés-Cultures". Le 16 avril 2015, l'Assemblée Générale Constitutive a officialisé l'existence du GIP Cafés-Cultures.

La Plateforme Nationale des Cafés-cultures travaille à des solutions de soutien et de développement de l’emploi des artistes dans le cadre de la diffusion de concerts et de spectacle vivant au plus près des habitants. Elle souhaite la généralisation du dispositif expérimenté en Pays de la Loire sur l’ensemble du territoire français à travers la création d’un groupement d’intérêt public, le GIP cafés-cultures.

Suite aux premières Rencontres Nationales (en 2008, à Nantes), la Plateforme nationale des Cafés-cultures s'est attelée à créer un dispositif unique en France avec notamment la mise en place d’un fonds d’aide à l’emploi artistique. Ce fonds permet aux cafés-cultures de développer leurs activités culturelles et musicales en garantissant  un  financement  de  leurs  activités  par la  prise en charge d’une partie des salaires associés aux emplois artistiques. C'est ce dispositif qui a été expérimenté avec succès par la Région des Pays de la Loire de 2012 à 2014.

Les membres de la Plateforme nationale, soutenue par le Ministère de la Culture et de la Communication, ont donc souhaité sa généralisation sur l’ensemble du territoire français à travers la création d’un groupement d’intérêt public, le GIP cafés-cultures. Le fonds d’aide à l’emploi artistique direct sera géré par le GIP, et financé par les contributions des collectivités territoriales, mais aussi par des apports d’institutions, d’entreprises ou organismes publics ou privés.