mai 29 [COMMUNIQUÉ] Une première bougie et un projet triennal pour le RIF

Catégorie : Actualités

Une première bougie et un projet triennal pour le RIF

Le 11 avril dernier, l’Assemblée Générale des adhérents du RIF s’est réunie au 25 de la Vallée à Chaville pour faire le bilan d’une première année du réseau dans ses nouveaux contours et acter des grandes orientations triennales qui guideront son action. Plus d’une centaine de personnes se sont mobilisées sur la journée, témoignant de la volonté de se retrouver, d’échanger et de faire ensemble !

Le cadre stratégique, adopté à l’unanimité par l’Assemblée Générale, est le fruit d’un important processus de construction collectif mené en 2018. Il pose des objectifs et des enjeux qui permettent de contribuer au développement équitable et solidaire du champ des musiques actuelles, de fédérer et développer les initiatives d’intérêt général en matière de musiques et plus largement d’oeuvrer pour la diversité artistique et culturelle en Île-de-France.

Il s’appuie sur un socle d’enjeux prioritaires sur lesquels les adhérents souhaitent agir à travers leur action collective :

  • Le développement de la diversité culturelle et artistique et de la diversité des initiatives musicales sur le territoire pour faire face aux menaces et fragilités tenant aux phénomènes de concentration économique et institutionnelle et de marchandisation croissante de la culture.
  • L’évolution des politiques publiques de la culture dans un contexte particulièrement mouvant pour notre secteur entre restructurations territoriales, développement de nouveaux modes d’interventions publiques (CNM et contrats de filières en tête), contraction des finances publiques et logiques accrues de mise en concurrence.
  • La structuration du secteur musical et de ses acteurs face à de profondes évolutions culturelles, économiques et institutionnelles en oeuvrant notamment pour le développement des démarches transversales et intersectorielles.
  • L’implication des musicien.ne.s, des mélomanes et plus largement des personnes dans l’élaboration et la conduite des projets dans une démarche de mise en actes des droits culturels.
  • Le renforcement d’une éthique des pratiques professionnelles pour développer de nouvelles solidarités à travers l’expérimentation d’outils et projets coopératifs, de méthodologies de concertation, ou d’autres cadres d’évaluation des actions.  

Pour agir collectivement sur ces enjeux, les adhérents du RIF se sont dotés d’une feuille de route fixant les orientations opérationnelles du réseau autour de trois missions :

  • La structuration : le RIF comme un espace collectif de ressource, d’accompagnement, d’expérimentation autour d’enjeux sociétaux et d’appui au développement de projets pour les adhérents, acteurs culturels et institutions.
  • La coopération : le RIF comme plateforme de coopération et de mutualisation entre acteurs autour de leur projet culturel et artistique : la ressource auprès des artistes, la formation et l’enseignement, l’accompagnement des musiciens et musiciennes, la diffusion, l’action culturelle.
  • La concertation : le RIF comme outil et espace de concertation pour les acteurs, les musicien.ne.s, les mélomanes au service d’un développement pérenne des musiques actuelles sur l’ensemble des territoires franciliens.

Pour mettre en œuvre cette feuille de route, les adhérents ont élu un conseil d’administration de 24 membres qui a désigné un nouveau bureau (composition ci-dessous).

Le cadre général et la feuille de route étant posés, les adhérents les incarneront dans des projets sensibles et collectifs autour de ce qui nous rassemble, la musique.

Composition du Conseil d'Administration

Représentant.e.s des collèges territoriaux

Seine & Marne

— Elodie Guitot
(Les Cuizines, Chelles)
— Arnaud Canoville
(MJC L’Oreille Cassée, Combs-la-Ville)

Yvelines
— Virginie Annetta
(Usine à Chapeaux, Rambouillet)
— Alexandre Aumont
(A chacun son cirque, Buchelay)

Essonne
— Corinne Hortu-Hais
(Le Cri de la Libellule, St-Michel-sur-Orge)
— François Beaudenon
(Paul B, Massy)     

Hauts-de-Seine
— Maet Charles
(Musiques Tangentes, Malakoff)
— Marino Crespino
(Le Réacteur, Issy-les-Moulineaux)

Val-de-Marne
— Myriam Roque
(Fontenay en scènes, Fontenay-sous-bois)
— Alexandre Saumonneau
(MJC Mont-Mesly, Créteil)

Seine-Saint-Denis (MAAD 93, réseau associé)
— Pauline Gacon
(La Maison Populaire, Montreuil)
— Yves-Samuel Trotoux
(CECB, Le Bourget)

Val d’Oise (Combo 95, réseau associé)
— Aurélie Vanden Born
(Le Forum, Vauréal)
— Nicolas Taupin
(La Cave, Argenteuil)

Représentant.e.s des collèges d’activité

Diffusion soutenue/festivals
— Bénédicte Froidure
(File 7, Magny-le-Hongre)
— Jean-Christophe Delcroix
(Le Tamanoir, Gennevilliers)

Lieux pluridisciplinaires
— Elisabeth Hofer
(MJC Boris Vian / La Boîte de Concerts, Pontault-Combault)
— Julien Levy
(MJC-Théâtre des 3 Vallées, Palaiseau)

Structures sans lieu (diff., prod., act. cult.)
— Audrey Troyes
(La Tambouille, Nezel)
— Fred Jiskra
(Les Zuluberlus, Colombes)

Accompagnement/enseignement
— Magali Martinelli
(MJC-CMT de Ris-Orangis)
— Rémy Ardaillon
(25 de la Vallée, Chaville)

Répétition/enregistrement
— Emmanuelle Aurégan
(MJC de Sceaux / La Caisse claire)
— Sébastien Campos
(Château Ephémère, Carrières-sous-Poissy)

 

Composition du Bureau

Co-président.e.s
— Elodie Guitot (Les Cuizines / Chelles)
— Marino Crespino (Le Réacteur / Issy-les-Moulineaux)

Co-trésorier.e.s
— Magali Martinelli (MJC de Ris-Orangis)
— François Beaudenon (Paul B / Massy)

Co-secrétaires
— Bénédicte Froidure (File 7 / Magny-le-Hongre)
— Jean-Christophe Delcroix (Le Tamanoir / Gennevilliers)