juin 1 Communiqué / Soutien aux Zuluberlus

Catégories : Actualités / Financement, politiques culturelles


[Communiqué]

Soutien aux Zuluberlus

L’association Les Zuluberlus, implantée à Colombes (92), œuvre depuis plus de 20 ans au développement des musiques actuelles dans la cité mais aussi dans les Hauts-de-Seine et en Ile-de-France. Aujourd’hui, elle est pourtant menacée de disparition suite au fort désengagement de la ville dans le soutien apporté à ses actions.

Acteur historique, l’association a participé à la création et au développement d’organisations représentatives des lieux de musiques actuelles, comme le Réseau 92, le RIF, la FEDELIMA et le SMA. Reconnue pour son rôle structurant et la qualité artistique de ses actions, elle a bénéficié du soutien de sociétés civiles et organismes professionnels (Adami, Spedidam, Sacem,…) comme d’institutions publiques (Ville, Conseil général, Conseil régional, DRAC).

Pendant plus de 10 ans, les Zuluberlus ont fait vivre la scène du Cadran-Omnibus de Colombes où ils ont accueilli des centaines de groupes professionnels et contribué à l’émergence de nombreux artistes de Pierpoljak à Jamaïca All Stars en passant par Marousse ou Féloche.

A l’instar de nombreuses associations de musiques actuelles en France, les Zuluberlus développent et portent sur Colombes un projet professionnel, original et d’intérêt général dont les actions artistiques, culturelles mais aussi sociales contribuent à l’activité économique de la ville. Au regard de son projet, l’association est également un terreau de formation pour nombre de stagiaires et un terrain d’apprentissage, plus que nécessaire, pour de nombreux bénévoles du territoire.

En s’appuyant sur un modèle économique innovant mobilisant une diversité de ressources (commerciales, re-distributives et non monétaires), sur l’engagement sans faille de ses bénévoles associatifs, et jusqu’à présent sur le soutien de ses partenaires publics, le projet artistique et culturel de l’association allie la diffusion de concerts (soirées 109, scènes amateurs au P’tit Cadran et Fête de la musique), la découverte et l’accompagnement d’artistes ainsi que l’action culturelle et la pédagogie (ateliers de pratique musicale, ateliers scolaires).

Entre 2010 et 2014 ce sont 35 000 spectateurs qui ont assisté aux concerts, 500 jeunes de 12 à 18 ans qui ont participé aux ateliers, 20 groupes professionnels et 70 groupes amateurs chaque année qui ont pu se produire sur scène devant un public majoritairement colombien (70%) et d’une mixité sociale et générationnelle étonnante. Ainsi l’ensemble de ces propositions porteuses de sens et d'identité pour les individus et les groupes qui en ont bénéficié, a participé de leur émancipation dans une dynamique positive de territoire et une image attractive de la ville de Colombes.

Aujourd’hui, la mise en œuvre du projet des Zuluberlus est en danger !
Sans un soutien fort de sa collectivité locale, par la reconnaissance de son projet global et la signature d’une convention de partenariat intégrant notamment la mise à disposition d’équipements adéquats, l’association ne peut pas continuer ses actions.

Les Zuluberlus sont l’illustration de tout ce que l’initiative associative citoyenne peut générer sur le long terme pour le développement culturel, social et économique d’un territoire et de sa population. Il serait incompréhensible dans un contexte de crise économique et sociale, de ne pas s’y appuyer pour construire ce fameux vivre ensemble si nécessaire à notre époque.

Nous appelons de nos vœux l’ouverture d’une concertation par la ville afin d’envisager les conditions de pérennisation de l’association et de ses actions qui ont prouvé leur utilité citoyenne depuis tant d’années.

 

Les organisations signataires :

Le Réseau 92 (+) est la fédération des lieux de musiques actuelles des Hauts-de-Seine. Il fédère 25 structures : salles de concert, studios de répétition et d’enregistrement, écoles de musique, collectifs de musiciens, organisateurs de concerts et festivals…

Le RIF (+) est la confédération des réseaux départementaux de musiques actuelles en Ile-de-France. Il réunit les 8 réseaux départementaux et représente à travers eux plus de 200 lieux et structures musiques actuelles.

La FEDELIMA (+) est la fédération nationale des lieux de musiques actuelles. Elle fédère plus de 145 lieux sur l’ensemble du territoire national.

Le SMA (+), syndicat des musiques actuelles, est un syndicat d’employeurs regroupant plus de 250 entreprises de la filière des musiques actuelles, inscrites dans l’économie sociale et solidaire.