mars 7 Communiqué de la FEDELIMA suite à son Assemblée Générale

Catégories : Actualités / Financement, politiques culturelles


Réunis en Assemblée Générale le 2
mars 2016 à Mâcon, les adhérents de la FEDELIMA et ses partenaires ont débattu pendant deux jours du positionnement de leurs projets et de celui de leur fédération dans un contexte social, économique et politique extrêmement tendu.

Ils constatent collectivement la mise à mal des fondements mêmes de notre société républicaine, où l'intérêt général est réduit à la somme des intérêts particuliers d’une minorité, dans un assujettissement inquiétant aux seules lois de la finance et du marché. Les reculs de la pensée humaniste conduisent aux exclusions, à la paupérisation des personnes, à l’accroissement des inégalités et ouvrent une voie dégagée aux pires extrémismes. Les débats ont permis de réaffirmer le rôle politique des acteurs culturels et de leurs organisations collectives, un rôle essentiel à tenir et à renforcer dans ce contexte.

La FEDELIMA est un endroit permettant de nourrir et d'organiser les résistances, de construire des alternatives et de relier les initiatives, comme d’autres groupements tels que les réseaux territoriaux, le SMA (Syndicat des Musiques Actuelles), l'UFISC (Union Fédérale d'Intervention des Structures Culturelles) dans les champs des arts et de la culture, et plus largement le CAC (Collectif des Associations Citoyennes) dans le champ associatif.

Aussi, au regard des dérives sécuritaires et ultra-libérales constatées ces derniers mois, la FEDELIMA invite ses membres et l'ensemble de ses partenaires à soutenir les prochaines mobilisations, dont celle du 9 mars prochain, afin de protester contre une réforme du droit du travail qui affaiblit toujours plus les droits sociaux.