mai 21 Avis de décès d'Universailles Musiques

Catégories : Actualités / Financement, politiques culturelles / Structuration


12 mai 2015,

                                                Silence, on CRYse

Le réseau yvelinois des acteurs des musiques actuelles a la douleur de se réunir pour enterrer l’ambition que nourrissait depuis 12 ans l’association Universailles Musiques d’offrir aux Versaillais une scène pour les artistes, une animation pour la population locale, des temps de rencontre intergénérationnels et festifs dans notre capitale historique.

 

A l’heure où l’on vante la citoyenneté, l’engagement collectif, le dialogue par le fait culturel, nous ne comprenons pas que la Ville de Versailles ne donne pas à l’association Universailles Musiques une partie infime de ce qu’elle est capable de déployer pour célébrer les figures passées de notre patrimoine commun. Pourquoi ce manque de considération, pourquoi ce non-droit de cité alors que l’association a fait ses preuves et a toujours su se comporter en partenaire consciencieux et désintéressé ?

 

Nous constatons et comprenons les difficultés budgétaires des collectivités, nous avons 25 ans d’expérience dans l’accompagnement des villes qui souhaitent répondre et s’engager dans les pratiques culturelles de leurs habitants. La situation que nous vivons est cependant inédite, et plus que les questions budgétaires, nous craignons que l’intérêt même pour les pratiques artistiques, les mouvements associatifs, la vitalité citoyenne, soient condamnés par des injonctions économiques et sécuritaires qui seraient le mot d’ordre d’une bonne gestion municipale.

 

Aujourd’hui attristés par le drame symbolique qui se joue ici, nous continuerons d’alerter, d’informer, d’organiser le débat collectif, et d’appuyer les élus qui, responsables et engagés envers nos concitoyens, préservent ce qui fait l’âme d’une jeunesse, la mélodie d’une ville, une raison de « vivre ensemble ».

 

      

 

Toutes les Nouvelles de Versailles, 20 mai 2015