juil 15 Appel à communication / Colloque : Interdisciplinarités étudiantes : échanges sur les musiques populaires / 2ème édition

Catégories : Actualités / Rencontres, événements


Organisé par l'ACEMuP - Association pour un Colloque Etudiant sur les Musiques Populaires
www.acemup.fr

Complexe et pluridisciplinaire, l’étude des musiques populaires est un champ qui connait une expansion croissante tant à travers le monde, qu’au sein de l’hexagone. La recherche scientifique autour des musiques populaires attire de plus en plus de scientifiques en formation qui viennent renforcer un champ d’étude dynamique auquel participent activement de nombreux chercheurs de
renom. Ainsi, l'année dernière ont pu se tenir les "Rencontres étudiantes sur les Popular Musics", qui ont rencontré un bon succès d'estime.
L’objectif d’ACEMuP est de s'inscrire dans la continuité de cette première initiative et de proposer aux étudiants inscrivant leurs travaux dans une dynamique réflexive un espace d’échange par le biais d’un colloque pluridisciplinaire.

Argumentaire

Par musiques populaires, nous entendons l’idée volontairement large de toutes les musiques nées avec la reproduction mécanique et l’industrie du disque à la fin du XIXe siècle. Leur étude porte à la fois sur l’objet sonore qu'elles constituent (Tagg, 2013), mais également sur les contextes socioculturels dans lesquels elles s’inscrivent, de leur production à leur réception. En cela, cette piste de réflexion s’inscrit dans la continuité des « Popular Music Studies», telles que développées au sein de la revue Volume! et de l’IASPM.

L’approche pourra englober toutes les disciplines et en appellera aux connaissances aussi bien sociologiques que musicologiques, anthropologiques, économiques, historiques, géographiques, philosophiques, ou encore juridiques et politiques. Le propos de ce colloque sera donc de réfléchir à partir d’études de casou à propos des outils conceptuels liés aux musiques populaires, en faisant dialoguer les disciplines, les corpus et les terrains. Notre but est avant tout de permettre aux étudiants de confronter leurs travaux à d’autres étudiants et chercheurs.

Le colloque sera articulé autour des pistes suivantes :

  • "Musique et Espaces" : Nous entendons ici traiter du concept de scène (Guibert, 2013 ; Whiteley, Bennett & Hawkins, 2004 ; Straw, 1991), des emprunts et enjeux locaux, mais aussi des logiques de réappropriation (ou mimétisme). Peuvent également être questionnés les rapports entre local et global ainsi que la production de lieux dans et par la musique.

  • "Musique et légitimité" : Soit la question des légitimations par l'authenticité revendiquée, mise en tension avec une innovation stylistique (Weiss, 2013) qui vient se positionner vis-à-vis d’une tradition musicale. Egalement, la légitimation par le positionnement artistique au sein d’un réseau social (Hammou, 2005), par rapport aux idéaux comme par exemple le fait religieux (El Asri, 2014) ou à une dynamique politique (musique dite contestataire, rapport entre musique et justice).

  • "Publics et Réceptions" : La question de la réception et de la réappropriation permettra d’aborder la manière selon laquelle les individus et les publics influencent la production musicale, voire en modifie le sens (Jenkins, 2014). Cette thématique inclue aussi la question de la constitution de public, à la fois en terme de stratégie artistiques, mais aussi d'espace d'échange et de communauté d'intérêt (Duffet, 2013) ou de fans, voire de la constitution d'un monde social (Hammou, 2014) par l'interaction aux individus et aux institutions.

  • "Industries et technologies" : Cette thématique est consacrée à la refonte des industries du disque (Bourreau &Gensolen, 2006), aux pratiques amatrices à l'ère numérique, le rapport aux médias, et plus globalement aux mutations à l’oeuvre avec internet (Le Guern, 2014). Nous accorderons un intérêt particulier au regard critique porté sur les mouvements technologistes traitant de la création culturelle.

Les thématiques ci-dessus seront prioritaires, sans pour autant s’avérer discriminantes pour les propositions reçues. Nous conserverons de la place pour des panels généralistes.

Conditions de participation

Les propositions de communication (3000 signes maximum) devront comprendre un descriptif de la communication, le cadre théorique et la problématique, la méthodologie, ainsi qu'une description du corpus/terrain et une bibliographie. Celles-ci sont à envoyer par mail à l'adresse
suivante: contact@acemup.fr en format word et pdf.

Ces propositions peuvent également être complétées par une courte présentation vidéo (3 minutes maximum). De format libre, celle-ci pourrait permettre de valoriser les capacités orales du communiquant.En effet, il est primordial que les présentations lors du colloque soient vivantes et
accessibles pour les autres disciplines afin de s’inscrire dans une optique de pédagogie et d'échange, chère à la dynamique de l'ACEMuP.

Envoi de la proposition de communication : avant le 15 octobre 2015
Date de réponse du comité : mi-novembre 2015
Date du colloque : début décembre 2015

Seront en priorité retenues les propositions s’inscrivant dans les thèmes susmentionnés, et proposés par des étudiants pouvant justifier d’un travail aboutissant à un écrit de type mémoire ou thèse (M1, M2, D1 voire D2). Un intérêt particulier sera porté aux propositions innovantes et sérieuses. Nous tenons par ailleurs à mettre en avant le fait que cet appel s’adresse également à des étudiants de Master Pro qui feraient preuve d’une démarche réflexive et d’un intérêt pour la recherche sur les musiques populaires.